Histoire

L’ostéopathie est une médecine alternative qui a pris naissance aux Etats-Unis en 1874, fondée par un médecin nommé Andrew Taylor Still. A cette époque, la médecine était encore composée de dogmes. La grande majorité des traitements reposaient sur l’utilisation de sangsues, de saignées ou encore de purges.
De ce fait, Andrew T.S. rompt définitivement avec cette médecine de l’époque, qu’il juge inefficace et même parfois dangereuse. Il se met à pratiquer avec plus qu’un seul outil : ses main ! C’est alors que l’ostéopathie est née.

C’est près de 80 ans plus tard, dans les années 1950, que l’ostéopathie arrive en France. Elle y sera officiellement reconnue en 2002. Aujourd’hui, l’ostéopathie continue de s’intégrer dans le paysage médical français et connait un engouement croissant auprès des patients de tout âge.

%
des français consultent un ostéopathe
+
Nombre de consultations annuelles en France

Les différentes techniques ostéopathiques

L’ostéopathie est composée de plusieurs outils. On distingue deux grands types de techniques : les fonctionnelles et les structurelles.

Les techniques fonctionnelles ont l’avantage d’être de légères mobilisations servant à redonner du mouvement aux structures. On parle bien souvent d’ostéopathie “douce” et peut se pratiquer sur tout types de patients et de symptômes. Ainsi, du nourrisson à la personne âgée, votre ostéopathe pourra vous prendre en charge en toute sécurité, sans douleur et sans force. L’essentiel de ma pratique se compose de ces techniques dites douces.

Les techniques structurelles quant à elles, sont des manipulations qui produisent parfois le fameux “crac”. Ce bruit provient de la libération d’une bulle de gaz dans l’articulation. Il ne provoque donc ni douleur ni arthrose. Par ailleurs, ce bruit n’a aucune valeur sur l’efficacité de la manipulation.

Outre ces deux grandes familles de techniques, votre ostéopathe peut également pratiquer des techniques cranio-sacrées, viscérales, de recoil, de TOG et bien d’autres ! C’est cette richesse d’outils qui permet d’adapter les soins en fonction de chaque patient et de répondre à ses problématiques.